Plus d'informations

Cépages Alsaciens

La maison Kuentz-Bas reflète l’Alsace gourmande et conviviale.
L’accord de nos vins avec les traditions gastronomiques a travers le monde est un objectif permanent depuis la récolte jusqu’à la vinification et l’élevage en cave. La formation de sommelier de notre vinificateur, Samuel TOTTOLI, est un atout déterminant pour définir les équilibres et nuances des sept cépages alsaciens.


Le Sylvaner

Vif, frais et léger, avec un fruité discret, il est remarquablement désaltérant.

Plus d’informations sur ce cépage
On dit que ce cépage a été sélectionné à partir de vignes sauvages près du Danube. Néanmoins, sa sensibilité aux gels hivernaux affaiblit l’hypothèse selon laquelle il est originaire de Transylvanie, et ce, malgré l’empreinte étymologique évidente du mot « Transylvanie » dans le nom du cépage.
En revanche, il est prouvé historiquement que l’abbé cistérien Alberich Degen a importé le cépage en 1665. La viticulture moderne a débuté avec le Sylvaner, c’est pourquoi ce cépage a connu un rendement régulier avant tous les autres comme le Riesling ou le Traminer. Aujourd’hui, le Sylvaner s’est peu à peu substitué au Chasselas.
Frais, léger, et vivace, ce vin est incroyablement désaltérant. Très digeste, il est fringant, robuste et franc.


Le Sylvaner et ses meilleurs accords gastronomiques
Le Sylvaner s’accorde facilement avec bon nombre de plats. Comme le Pinot Blanc, il se déguste avec crudités et charcuterie, mais également avec le poisson (sardines, maquereau, cabillaud, merlan…) et les coquillages (huîtres, moules). Il accompagne aussi de nombreuses spécialités alsaciennes, comme le Baeckeoffe, la choucroute ou les tartes flambées.

Le Pinot Blanc

Délicat, frais et souple, il présente des arômes de fleurs et fruits blancs.

Plus d’informations sur ce cépage
Le Pinot blanc est une vieille mutation de la famille des Pinots, plus particulièrement par décoloration du Pinot noir, plantée autrefois sous de nombreuses formes. Il provient de Bourgogne, où il s'est par le passé épanoui à côté du Chardonnay. Présent en Alsace dès le XVIème siècle, le Pinot Blanc a dû céder sa place au Chardonnay lorsque le système de contrôle d'appellation a été instauré en 1937, définissant les variétés de raisins autorisées en Bourgogne. Aujourd'hui, la majeure partie du Pinot Blanc cultivé en France se trouve en Alsace, où il est l’une des variétés le plus largement implantées.
D’une belle robe jaune, frais, souple et tendre, le Pinot Blanc est fruité (agrumes et pomme) et floral (iris et violette). Un peu minéral, il a une acidité fondue et est charpenté. Il dégage par ailleurs un bouquet délicat d’arômes de beurre et de noisette.


Le Pinot Blanc et ses meilleurs accords gastronomiques
Le Pinot Blanc se déguste en entrée avec charcuterie et crudités. Coquillages, huîtres, moules, coquilles Saint Jacques, crabe, saumon, sardines, thon… Nombreux sont les produits de la mer qu’il peut accompagner. En plat principal, les volailles rôties, le filet mignon de porc à la crème et les escalopes ou rôtis de veau et de porc sont autant de viandes avec lesquelles il peut se déguster. Il régalera également les amateurs de plats exotiques tels que les sushi, nems, fondue chinoise, taboulés, et tapas. Il se prête en outre à la dégustation de nombreux fromages, comme le Cantal, le Savarin, le Chaource, le Gouda, et peut accompagner la raclette et la fondue savoyarde.

Le Riesling

Sec et racé, il offre un bouquet parfois minéral et floral.

Plus d’informations sur ce cépage
Le Riesling a été considéré comme le premier des sept cépages alsaciens. En effet, il est déjà cité dans un important traité botanique, le Kreuterbuch, publié en 1551 par Bock. Né dans la vallée du Rhin, il est également appelé raisin du Rhin (Edle Gewürztraube en alsacien), et est considéré comme l’un des plus grands cépages blancs au monde.
Très aromatique, frais et sec, il a une robe pâle et exalte le pamplemousse, le tilleul, l’ananas, et la pomme, le tout avec une note d’acidité qui lui confère vivacité. Quand il vieillit, il se dote également de senteurs miellées de coing. Selon le sol, il peut présenter des arômes minéraux (silex) ou d’agrumes (orange) plus ou moins marqués, et peut gagner en limpidité, éclat et amertume.


Le Riesling et ses meilleurs accords gastronomiques
Le Riesling s’accompagne de crudités, de charcuterie, et de produits de la mer, tels que les coquillages et crustacés, les huîtres, moules, calmars, crabes… mais également de chèvre chaud, de caviar, sushis, fondues, cuisses de grenouille, escargots, ainsi que la traditionnelle choucroute. Pour le fromage nos préférences vont au fromage de chèvre ou de brebis.

Le Muscat d’Alsace

Très aromatique, friand sur des saveurs de fruits frais.

Plus d’information sur ce cépage
Le vieux cépage d’origine grecque est cultivé depuis l’Antiquité dans la plupart des pays viticoles de la Méditerranée. Ainsi, il est cité dès le XVIème siècle. Le Muscat est en fait né de l’assemblage de deux cépages : le Muscat d’Alsace, blanc à petits grains, plus ancien, qui se distingue par un puissant bouquet donnant la sensation de croquer le raisin à pleines dents ; et le Muscat d’Ottonel, peu musqué, issu d’un croisement de Chasselas, plus récent et plus précoce.
Des saveurs de raisins blancs se dégagent de ce vin sec, très aromatique, musqué et parfumé.


Le Muscat et ses meilleurs accords gastronomiques
Le Muscat d’Alsace se déguste en apéritif, avec de la charcuterie ou des crudités, mais également le saumon, les terrines de poisson ou le poisson de rivière. Il accompagne avec saveur les asperges, et le Kougelhopf.

Le Pinot Gris

Rond et opulent, il se caractérise par des notes légèrement fumées.

Plus d’information sur ce cépage
D’après la légende, ce cépage a été importé de France en Hongrie en 1375. Deux siècles plus tard, en 1565, le baron Lazare de Schwendi, général de l’armée impériale autrichienne, s’empara de la ville de Tokay en Hongrie après sa victoire sur les Turcs. Il y découvrit des vins merveilleux, dont il rapporta des plants pour les multiplier dans ses vignes alsaciennes. Appelé simplement Tokay jusque dans les années 1970, il devient Tokay Pinot Gris suite à un accord avec les Hongrois, qui, renoncent, eux, à l’appellation Médoc. Néanmoins, le mot Tokay cesse d’être employé depuis le 1er janvier 2007 pour devenir le Pinot gris.
D’une robe jaune intense, le Pinot Gris est un vin rond, puissant et corsé qui dégage des arômes de fruits tels que la pêche, la mirabelle ou de fleurs comme la violette, l’acacia (dans sa jeunesse). En vieillissant, il se dote également d’un goût d’abricot et de miel. Par ailleurs, on y dénote des saveurs de noix et noisette, de pain complet, de fumé et de beurre frais. C’est un vin crémeux qui donne une sensation de chaleur.


Le Pinot Gris et ses meilleurs accords gastronomiques
Le Pinot Gris se déguste en apéritif mais également avec de la volaille farcie, des escalopes de veau et de porc, du foie, des rognons ou encore le traditionnel baeckeofe. Il relève délicieusement des plats exotiques tels que les nems, le canard laqué, le curry de porc… Il accompagne avec plaisir des fromages tels que le Cantal, le Comté, le Gouda, ou le Saint Nectaire. Il se boit à merveille avec tartes, mousses, crème.

Le Pinot Noir

Unique cépage rouge en Alsace, il dégage des arômes de cerises matures.

Plus d’information sur ce cépage
Seul vin rouge d’Alsace, ce cépage issu des vignes sauvages de l’Europe de l’Ouest a probablement été sélectionné et cultivé dès l’époque des Romains.
D’une robe aux reflets pourpres, le Pinot Noir exalte la réglisse. En bouche, de profonds arômes fruités s’en dégagent, tels que la mûre, la cerise, la fraise, la grenadine, la framboise, le cassis, la groseille… auxquels viennent se mêler des saveurs de violette et de truffe. Léger, souple et acidulé, c’est un cépage au tempérament féminin.


Le Pinot Noir et ses meilleurs accords gastronomiques
Ce vin accompagne crudités et charcuteries, mais aussi des préparations exotiques telles que le taboulé, le couscous, ou le tajine d’agneau. Le gibier (faisan, perdrix, caille, biche, sanglier…) est également mis en valeur, au même titre que les produits de la mer (crabe farci ou à la provençale, saumon, sardines grillées, maquereau, petite friture, brochettes de poisson, thon à la provençale, lotte au safran et au curry…).
Enfin, il relève de nombreux fromages, du Camembert au Brie, en passant par le Comté, le Beaufort, l’Appenzell, les bleus d’Auvergne ou des Causses, le Roquefort…

Le Gewurztraminer

Corsé au bouquet intense de fruits, d’épices et de fleurs.

Plus d’information sur ce cépage
Le Gewurztraminer a une étymologie particulière, qui tient à la fois de l’allemand Gewürz (épicé) et du Savagnin Rose (le Traminer), un plant de vigne qui en mutant a donné le Gewurztraminer. Le cépage originel provient de la région de Tramine, autrefois ville de l’empire austro-hongrois, mais aujourd’hui italienne. Après son introduction en Alsace en 1870, il s’est acclimaté d’une façon particulière en devenant plus épicé, pour devenir le Gewurztraminer, et remplacer peu à peu le vieux Traminer.


Le Gewurztraminer et ses meilleurs accords gastronomiques
Le Gewurztraminer est idéal pour accompagner l’apéritif, le foie gras, les pâtisseries, les fruits exotiques à chair jaunes (ananas, mangues…) mais aussi sur les plats de caractères épicés comme le tajine de poulet aux citrons confits et olives verts, et les fromages puissants (Bleu, Munster…)

 

Appellation Alsace

AOC Alsace

Les vins de l’Appellation d’Origine Contrôlée Alsace, dont le cépage figure habituellement sur l’étiquette, proviennent à 100% de ce cépage.
Lorsqu’il n’est pas indiqué, il s’agit d’un assemblage de plusieurs cépages parfois dénommé « Edelzwicker », quelquefois « Gentil » ou portant un nom de marque. Des indications géographiques complémentaires peuvent également figurer sur l’étiquette : lieu-dit, communes…

Les vins d’alsace sont toujours vendus dans la bouteille « flûte d’Alsace » qui leur est réservée par la réglementation. Depuis 1972, ils sont obligatoirement mis en bouteilles dans leur région de production.

Les vins de l’AOC sont soumis à une dégustation préalable d’agrément sous le contrôle de l’institut National des Appellations d’Origines.

L’AOC Alsace représente actuellement 77% de la production totale dont 92% de blancs.

C’est en 1962 que l’AOC Alsace a été officiellement définie par décret et que les vins d’Alsace entrent officiellement dans la grande famille des vins français à AOC.

AOC Alsace Grand Cru

L’Appellation d’Origine Contrôlée Alsace Grand Cru consacre l’influence marquée des terroirs sur les vins. Elle est attribuée à des vins répondant à de nombreux critères de qualité : délimitation stricte des terroirs, rendement plus limité, règles spécifique de conduite de la vigne, richesse naturelle minimale, dégustation d’agrément…
Cinquante et un terroirs délimités selon des critères géologiques et climats stricts constituent la mosaïque des Grands Crus d’Alsace. La superficie de ces vignobles d’exception varie entre 3 et 80 hectares.

L’étiquette mentionne obligatoirement le millésime, l’un des cinquante et un lieux-dits et indique généralement le cépage. Parmi les cépages alsaciens, sont admis sauf exceptions le Riesling, le Gewurztraminer, le Pinot Gris et le Muscat.

L’Appellation Alsace Grand Cru couronne des terroirs exceptionnels, qui apportent aux vins une force expressive et une authenticité particulières.
Les grands Crus d’Alsace représentent une production annuelle moyenne de près de 45000 hl, soit 4% seulement de l’ensemble des vins d’Alsace.

AOC Crémant d’Alsace

L’Appellation d’Origine Contrôlée Crémant d’Alsace couronne les vins d’Alsace effervescents, vifs et délicats, élaborés par une seconde fermentation, principalement à partir du Pinot Blanc, mais aussi du Pinot Gris, du Pinot Noir, du Riesling ou du Chardonnay.
Ces cépages sont en général récoltés au tout début de l’ouverture du ban des vendanges, moment propice où le raisin offre, pour la vinification, le meilleur de son équilibre et sa plus fine harmonie.

Les mentions Vendanges Tardives et Sélection de Grains Nobles

La reconnaissance officielle par décret ministériel des mentions Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles date du 1er mars 1984.
Elles peuvent compléter sur l’étiquette les appellations Alsace ou Alsace Grand Cru.
Elles désignent des vins exceptionnels produits selon les critères parmi les plus sévères de toutes les AOC françaises.

Les Vendanges Tardives proviennent des cépages Gewurztraminer, pinot gris riesling ou muscat récoltés en surmaturité, généralement plusieurs semaines après le début officiel des vendanges. A l’identité du cépage et à son caractère aromatique s’ajoute la puissance due au phénomène de concentration et au développement de la pourriture noble.

Les Sélections de Grains Nobles sont obtenues par tris successifs de grains atteints de pourriture noble. La concentration rend l’identité du cépage plus discrète, au bénéfice d’une puissance d’une complexité et d’une longueur en bouche exceptionnelles. L’intensité des arômes, une charpente très puissante, un caractère moelleux et une longue persistance en font de véritables chefs-d’œuvre.